Am stram gram
Roman policier

Am stram gram… de M.J Arlidge

Deux jeunes gens sont enlevés et séquestrés au fond d’une piscine vide dont il est impossible de s’échapper. À côté d’eux, un pistolet chargé d’une unique balle et un téléphone portable avec suffisamment de batterie pour délivrer un terrible message: « Vous devez tuer pour vivre. » Les jours passent, la faim et la soif s’intensifient, l’angoisse monte. Jusqu’à l’issue fatale.

Les enlèvements se répètent. Ce sont les crimes les plus pervers auxquels le commandant Helen Grace ait été confrontée. Si elle n’avait pas parlé avec les survivants traumatisés, elle ne pourrait pas y croire.

Helen connaît les côtés sombres de la nature humaine, y compris la sienne; pourtant, cette affaire et ces victimes apparemment sans lien entre elles la laissent perplexe.

Rien ne sera plus terrifiant que la vérité.

Un mot de la blogueuse…

Un couple est porté disparu depuis plusieurs jours. La police ne le sait pas encore, mais ces jeunes gens ont été kidnappés, puis séquestrés au fond d’une piscine vide.

Le réveil est brutal. Que font-ils ici ?

En plus d’être profond, le bassin est orné de grands carreaux froids et lisses. C’est pas de bol. Du coup, leurs nombreuses tentatives afin d’escalader les parois restent vaines. Ils sont faits comme des rats. Mais ce n’est pas tout, le meilleur arrive…

Histoire de bien enfoncer le clou, ils n’ont ni à manger, ni à boire. Ils ont beau crier, s’égosiller, il n’y a rien aux alentours. De toute manière, ils ne savent même pas où ils se trouvent… alors bon… là que vous dire à part que c’est vraiment vraiment pas de bol !

Au fond de leur tombeau ouvert, un téléphone sonne. Une étincelle d’espoir… Amy décroche. Au bout du fil, la voix d’un psychopathe en quête de sensations fortes. « Par terre, à côté du téléphone, tu trouveras un flingue. Il y a une balle dedans. Pour Sam ou pour toi. C’est le prix de votre liberté. Vous devez tuer pour vivre. Est-ce que tu veux vivre Amy ? »

C’est pour eux le début d’un jeu. Le divertissement machiavélique d’un sadique. Sam et Amy le savent, un des deux va mourir. C’est lui ou toi. Am stram gram…

Dans cette situation, la confiance est une chose fragile. Surtout si votre vie en dépend.

Quelques semaines après, Amy réapparaît aux abords d’une route. La jeune femme est terrorisée et choquée. Elle vient de commettre un acte terrible… En véritable marionnette, elle vient d’ôter la vie de son petit ami.

Aux yeux des autorités, le témoignage de cette victime n’a pas de sens. Afin de démêler les noeuds de cette affaire, le commandant Helen Grace s’empare de l’enquête.

Les mois passent, et malheureusement, les meurtres se répètent. Les oeuvres morbides d’une tueuse en série…

Le mot de la fin…

Am stram gram est le premier roman de cet auteur. Dans cette intrigue, la police traque non pas un tueur en série, mais une tueuse. Ce qui peu commun je trouve. A chaque meurtre, le mode opératoire est le même. Deux victimes, un flingue, une seule balle. Résultat, du stress et de gros dilemmes en perspective.

D’un chapitre à l’autre, le lecteur se retrouve à la fois dans la peau de l’enquêtrice, puis dans celle des victimes.

Un bon roman policier, sympa à lire. Salutations d’Exquimots !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *