Les crevettes ont le coeur dans la tête
Roman

Les crevettes ont le coeur dans la tête, de Marion Michau

« Je m’appelle Marion, je fais 1m70 (en talons) et 52 kilos (en rêve). Je suis née en 1980 – une année détestable pour le bordeaux et franchement pas terrible pour Joe Dassin qui est mort pendant les grandes vacances – et je suis célibataire, mais ça, vous oubliez, ça ne devrait pas durer : je suis enfin décidée à trouver l’homme de ma vie… seulement les mecs bien, c’est pas comme les métros, il n’en passe pas toutes les quatre minutes. » 

Un mot de la blogueuse…

« Comme on ne se connaît pas encore, laissez-moi vous expliquer dans quoi je roule : je m’appelle Marion, je fais 1,70 m (en talons) et 52 kilos (en rêve)(…) En amour, je vous épargne le suspense : c’est risqué. Depuis que je m’envoie en l’air en espérant retomber du bon côté de la tartine, je suis devenue une spécialiste des démarrages en côte et des accrochages au kilomètre 5. J’ai eu des vraies histoires quand même, mais si toutes méritaient un détour, aucune ne valait le voyage. »

Secouée par l’annonce du mariage de son ex, Marion n’a qu’une seule envie, trouver elle aussi l’amour de sa vie. A trente ans, elle se dit qu’il serait peut-être temps de remédier à cette situation… Il est hors de question qu’elle finisse vieille fille !

Il y a bien un homme quelque part qui fera fondre son petit coeur d’artichaut !

Entourée de sa bande de copines, elle se lance à la poursuite de l’amour avec un grand A. Mais la vie est parfois pleine de surprises…. des surprises plus ou moins marrantes qui rendent l’accès au Saint Graal, très compliqué…

Le mot de la fin…

Les crevettes ont le coeur dans la tête : Journal sexy d’une trentenaire, est un roman chick lit, assez drôle. Sous forme d’un journal intime, l’auteur nous raconte sa vie amoureuse et son quotidien jonché de péripéties. Vous saurez tout, et même ce que vous ne voulez pas savoir…

Lecture légère et rapide, mais un peu lassante à mon goût. Ecriture très crue, ce qui est fatigant à la longue. Mais bon, je crois que c’est un roman qui plaira à beaucoup de filles. D’ailleurs, si vous aimez ce style, n’hésitez pas à lire Vengeance en Prada, de Lauren Weisberger, qui est beaucoup mieux. 

Néanmoins, j’aime beaucoup la couverture dessinée par Margaux Motin.

Salutations d’Exquimots !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *