Derniers jours
Fantasy

Derniers jours, d’Adam Nevill

« Quand Kyle Freeman, réalisateur indépendant, est chargé de réaliser un documentaire sur une secte oubliée, il y voit un moyen de rembourser ses dettes. Le Temple des Derniers Jours, basé dans le désert d’Arizona et dirigé par un gourou à la réputation sulfureuse, a connu une fin sanglante. Pourtant, les rumeurs vont encore bon train sur les pratiques déviantes et les expériences paranormales du groupe.

Bientôt, une série de phénomènes inexpliqués s’abat sur la production. Visites nocturnes troublantes, disparitions soudaines et découvertes d’atroces artefacts, le tournage vire au cauchemar… »

Un mot de la blogueuse…

Kyle Freeman est un réalisateur en pleine faillite. Endetté jusqu’au cou, sa carrière est loin de ressembler à celle de Spielberg. Ses factures s’accumulent et ses films ne décollent pas.

Un jour, une société de production lui propose un tournage. A sa tête, Maximillian Solomon, personnage reconnu dans le monde du cinéma. C’est un homme généreux qui paye cash. Selon lui, Kyle est l’homme parfait pour la réalisation de son nouveau projet, mais il doit le faire en un temps assez court. Pour Kyle, c’est un détail devant une telle aubaine financière, aussi accepte-t-il sans hésiter.

C’est un film qui va être consacré au « Temple des Derniers Jours ». Secte de sinistre réputation, elle était dirigée par un gourou appelé Sœur Katherine, nommée « Divinité vivante » par ses adeptes.

Cette secte aurait vu le jour à Londres, dans la demeure de « Clarendon Road ». Elle aurait fait parler d’elle dans le monde entier, notamment pour ses sombres pratiques et aurait connu une fin tragique par un suicide collectif, en Arizona. Cependant, une partie de son histoire n’aurait jamais été dévoilée et des rumeurs circulent encore. La communauté aurait été marquée par des phénomènes paranormaux.

Pour confirmer ces dires, seule une poignée de survivants pourrait expliquer ce qui s’est réellement passé. Kyle et Dan, le cameraman, sont chargés de réunir les témoignages, qui donneront toute la force dans la réalisation de ce film.

Ils se rendent dans la vieille bâtisse abandonnée, où se réunissaient les disciples, et y rencontrent Susan White, ancienne membre de la communauté. Selon ses révélations, en plus de l’emprise exercée par Sœur Katherine, « Le Temple des Derniers Jours » était la cible de la « Sainte terreur ». La nuit, des entités rôdaient parmi les membres, certains avaient des visions, alors que d’autres entendaient des voix… Pour eux, ce fut le commencement de la fin…

… Les heures défilent et la vieille bâtisse est bientôt plongée dans l’obscurité. Les deux hommes ne sont pas vraiment rassurés, mais l’ambiance est idéale pour tourner une séquence. Une odeur épouvantable règne dans chacune des pièces… des bruits de pas se font entendre à l’étage… une porte claque, suivi d’un cri perçant… un courant d’air froid frôle leurs mollets… au détour d’un couloir, une forme noire dans l’encadrement de la porte. Glacés de peur, ils n’osent bouger, mais cette chose se met à les poursuivre. Paniqués, ils courent pour s’échapper de cette maison au plus vite…

… Le lendemain, leur angoisse n’est pas totalement retombée, mais ils se demandent s’ils n’ont pas tout imaginé. Kyle décide de revisionner les rushs. Les bruits sont identiques, l’ombre de la créature apparaît bien sur la pellicule. Cette chose aux griffes acérées est d’une maigreur épouvantable… Ce n’était donc pas un mauvais rêve…

Pris par le timing, ils doivent interviewer un autre témoin assez rapidement, une ancienne locataire. Lorsque Rachel Phillips vivait là, déjà cette terrible odeur l’incommodait. Elle avait remarqué de mystérieuses marques sur les murs, des bruits inquiétants, des courants d’air, l’électricité sans cesse interrompue… Ce n’était pas supportable pour elle, aussi a-t-elle préféré déménager.

Kyle et Dan sont satisfaits de ces deux témoignages mais restent très troublés par ces manifestations paranormales. Ils poursuivent leur enquête au fil des jours et à chaque fois, font d’effroyables découvertes.

Plus le tournage avance et plus Kyle est pris de doutes… Les derniers témoins de ces phénomènes surnaturels disparaissent les uns après les autres, mystérieusement… Et si le chef de la production, Maximillian ne leur avait pas tout dit…

Le mot de la fin…

« Derniers Jours » est un thriller surnaturel.

Malgré quelques longueurs, ce roman m’a fait froid dans le dos, car la tension grimpe progressivement comme dans un film. Ambiance « Rec » ou « Blair Witch » selon les goûts… Le résultat est le même, il nous fait frémir !

Salutations d’Exquimots !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *