"Dieu voyage toujours incognito", un roman de Laurent Gounelle
Roman

Dieu voyage toujours incognito, de Laurent Gounelle

« Imaginez. Un homme vous sauve la vie, en échange de votre engagement de faire tout ce qu’il vous demande… pour votre bien. Le dos au mur, vous acceptez et vous vous retrouvez embarqué dans une incroyable situation où tout semble vous échapper. Vous n’êtes plus le maître de votre vie et pourtant… à bien des égards, elle est plus excitante qu’auparavant !

Mais peu à peu, le doute s’installe en vous : quelles sont les intentions réelles de cet homme qui s’est immiscé dans votre existence ? Qui est-il vraiment ? Et qui sont ces personnages énigmatiques dans son entourage ? Les découvertes que vous faites n’ont rien pour vous rassurer.

Cette histoire, qui nous plonge dans l’atmosphère envoûtante d’un été parisien, ouvre la voie de la plus belle des réflexions sur nous-mêmes : qu’est-ce qui peut nous permettre de dépasser nos inhibitions, nos peurs et nos conditionnements, pour sortir du chemin tout tracé de notre vie lorsque celle-ci ne nous apporte pas pleinement satisfaction ? »

Un mot de la blogueuse…

Alan Grenmor, 24 ans, travaille dans un cabinet de recrutement où il n’est pas heureux. Il trouve sa vie morose, fade, sans aucun intérêt. Qui plus est, sa petite amie vient de le quitter. C’est le désespoir total.

N’ayant plus aucune raison de vivre, il se rend au deuxième étage de la Tour Eiffel, afin de mettre un terme à sa vie. Mais son projet funeste ne va pas se dérouler comme il l’espère, car un inconnu vient l’interrompre au moment de son passage à l’acte.

C’est un homme qu’il ne connaît pas, qui insiste et parlemente avec lui, jusqu’à lui faire accepter de changer d’avis. Cet homme lui propose même… un défi à relever ! S’il reste en vie, l’homme doit l’aider à reprendre sa vie en main. Pour cela, Alan doit lui avouer tous ses problèmes, sans rien lui cacher et doit accepter de se plier à ses quatre volontés. Cet inconnu semble s’intéresser à lui et vient de le sauver de la mort… Le jeune homme n’a plus rien à perdre, il accepte donc cette surprenante proposition.

Sous ses airs de vieux bonhomme, Yves Dubreuil est un mystérieux philanthrope, qui vit dans un imposant manoir. Pour l’aider et essayer de la comprendre, le vieil homme veut analyser les motivations qui ont poussé Alan à vouloir se jeter dans le vide…

« On pourrait en parler pendant des heures mais ça ne servirait à rien, si ce n’est à t’informer des raisons de ton malheur. Mais tu resterais malheureux… Vois-tu, quand un ordinateur marche mal, il faut installer de nouveaux programmes qui fonctionnent mieux. 

– L’ennui, c’est que je ne suis pas un ordinateur.

– Tu saisis la philosophie, en tout cas : il faut que tu vises un certain nombre d’expériences qui fassent évoluer ton point de vue, qui t’amènent à dépasser tes craintes, tes doutes, tes angoisses… »

Le vieil homme met le jeune homme à l’épreuve, et le pousse alors dans ses retranchements. Il veut lui apprendre à se dépasser, voire à se surpasser. L’objectif étant de tirer parti au mieux des leçons et d’en ressortir plus grand et plus fort.

Malgré les difficultés des tests, Alan lui obéit et se surprend à réaliser des choses qu’il n’aurait jamais osé faire auparavant. Yves Dubreuil lui confie alors successivement différentes missions, plus surprenantes les unes que les autres…

Le mot de la fin…

Les livres de Laurent Gounelle appartiennent à la catégorie des livres qui font du bien. Ce roman psychologique est également un livre initiatique sur le développement personnel.

Dans « Dieu voyage toujours incognito », l’intrigue est plutôt originale. Par contre, j’ai trouvé qu’au fil des pages, cela tournait un peu en rond, dommage…

Néanmoins, c’est une lecture divertissante, un moyen de réflexion sur la vie et sur notre comportement face aux épreuves que l’on peut rencontrer.

 Un roman plein de sagesse. Salutations d’Exquimots !

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *