Génération K, une trilogie de Marine Carteron
Fantastique

Génération K, de Marine Carteron

Kassandre, Georges, Mina. Trois jeunes que tout oppose mais aux destins liés.

Séparés par leur naissance et leu milieu social, ils ont en commun un ADN unique à l’origine de leurs pouvoirs. Un ADN qui attise bien des convoitises et va les obliger à fuir pour sauver leur vie. 

Ka l’aristocrate, Mina la fille de domestique et Georges le fils de personne ne le savent pas encore mais ils ne sont pas seuls. Ils sont la Génération K.

Un mot de la blogueuse…

Dans le petit camp tzigane de Brasov, en Roumanie, les habitants sont en émoi. Völva, la petite fille de la voyante, a hérité du même don que son aïeule. C’est une veilleuse.

Et tout comme sa grand-mère, elle a perçu quelque chose. Une vision inquiétante, et qui ne présage rien de bon pour la suite… « Une nouvelle génération de Génophores arrive mais un grand danger les guette ».

Pour la matriarche, c’est le signal d’alarme. Il leur faut quitter le camp, et vite. Elle le sait, le Maître s’est réveillé et va se mettre en quête de ce qu’il convoite depuis des siècles. Les fils de la Génération K. Des êtres dotés d’un ADN unique, à l’origine de leurs dons. Des pouvoirs qu’ils ne maîtrisent pas, ou peu, et qui les rendent vulnérables. Et malheureusement, comme ces enfants, sa petite fille est en danger.

Face à la menace, les deux veilleuses se lancent à leur recherche dans l’espoir de les trouver avant cet homme maléfique…

Un mois plus tard, quelque part dans le Jura.

Dans les profondeurs de la forêt, Kalinka court aussi vite qu’elle le peut. Enceinte, la jeune femme fuit ceux qui l’ont enlevé et séquestré depuis huit mois. Ses détracteurs envoyés par le Maître, se font appeler les Enfants d’Enoch.

Pourquoi tant de haine ? Parce qu’elle est polylangue. Un don assez banal, mais suffisant pour qu’ils veulent lui enlever ses enfants. Une progéniture précieuse, car il s’agit de futurs Génophores.

Alors que le terme se fait sentir, la pauvre malheureuse fait la rencontre de la vieille voyante tzigane.

Celle-ci lui explique que pour le bien de ses enfants, elle doit les emporter loin, très loin… assez loin pour qu’ils puissent grandir à l’abri du Maître et de ses hommes de main. C’est une décision difficile, elle le comprend, mais la jeune femme doit lui faire confiance. Seule la veilleuse saura les protéger. C’est la mission que l’on a incombé à son peuple depuis des siècles.

Néanmoins, il y a un prix à payer. Afin d’assurer leurs avenirs respectifs, la vieille voyante va devoir les séparer…

Le mot de la fin…

Génération K, est le premier tome d’une trilogie qui combine à la fois de l’action et du fantastique.

Ils s’appellent Mina, Georges et Kassandra. Tous trois n’appartiennent pas au même milieu social, et possèdent chacun des personnalités bien différentes. Pourtant, quelque chose les lie. Leur sang.

Parce qu’ils font partie de la Génération K, ils vont devoir retrouver et sauver tous les Génophores, pour pouvoir préserver l’humanité… Car celui qui parviendra à réunir ces enfants particuliers disposera d’une force absolue qui le rendra invincible.

J’ai trouvé ce premier tome très prometteur. Dès les premières pages, je me suis laissé emporter par cette intrigue haletante et bien construite. Je suis maintenant impatiente de découvrir la suite…

Salutations d’Exquimots !

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *