Le jour où le bus est reparti sans elle
Bande dessinée

Le jour où le bus est reparti sans elle, de Beka & Marko

Le jour où le bus est reparti sans elle, Clémentine se retrouve coincée dans une singulière épicerie de campagne, loin de tout… mais jamais aussi près de trouver ce qu’elle cherche : des réponses à ses doutes existentiels. Les histoires zen d’Antoine, l’incroyable épicier, l’expérience de Chantal l’écrivain, le passage de Thomas le PDG-randonneur, vont irrémédiablement changer la vision de la vie qu’avait Clémentine. Comme chacun de ces personnages, la jeune femme va essayer de trouver son chemin vers le bonheur. Même si, comme tous les chemins, il emprunte parfois d’étranges détours…

Un mot de la blogueuse…

Maud mène une vie paisible. Paisible oui… mais c’est tout. En fait, elle a la désagréable impression que la vie choisit pour elle, et qu’elle n’est pas libre de ses décisions. Un peu comme si elle était prisonnière de son propre destin. Une sensation de bien-être absolu quoi… ou pas.

La jeune femme aimerait donner un sens à sa vie, car elle pense que celle-ci manque de couleurs et de toutes ces petites choses qui la rendraient meilleure… Est-ce ça au fond le bonheur ?

Si ce n’est pas le cas, alors comment l’atteindre ?

La jeune femme va tenter de trouver des réponses à ses questions au cours d’un stage de méditation. Elle compte justement sur ce séminaire pour comprendre tous ces éléments qui lui échappent. Quelques jours nécessaires afin de se reconnecter avec elle-même.

Mais les choses ne sont pas toujours ce qu’elles paraissent… et ce voyage promet d’être intéressant…

Le mot de la fin…

Le jour où le bus est reparti sans elle, est une bande dessinée pleine de conseils et de réflexions philosophiques.

La plupart des petites histoires qui ponctuent ce récit sont adaptées de célèbres contes zen. Celui de « la chance ou la malchance » est de Hoai-Nam-Tu. Les autres sont issus de la sagesse populaire.

Durant ses quelques jours, sans le savoir, Maud va vivre une expérience intime, qui va transformer sa façon de voir la vie. Elle croisera la route de différentes personnes qui vont toutes lui apporter quelque chose, et ainsi enrichir son séjour.

L’intrigue est parsemée d’une succession de contes zen, ce qui pour ma part, m’a un peu gêné. C’est pour autant très original. Et je trouve que le dessin est en accord avec l’histoire.

À mon avis, cette bande dessinée plaira certainement beaucoup aux lecteurs des livres de Laurent Gounelle ou Frédéric Lenoir.

Salutations d’Exquimots !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *