Roman historique

La fille qui tombe du ciel, de Simon Mawer

« 1941. Élevée à Genève et parfaitement bilingue, Maria Sutro, révoltée par la situation en Europe occupée, est la recrue idéale pour les services secrets anglais. Non sans quelque hésitation, la jeune fille accepte de couper tous liens avec sa famille et ses amis pour disparaître dans la clandestinité et suivre l’entraînement réservé aux espions. Elle y apprend la science du sabotage, des codes secrets, des interrogatoires, du meurtre. Elle y rencontre également Benoit, un résistant français qui devra l’accompagner dans sa mission, au charme duquel elle n’est pas insensible.

Parachutée dans le sud-ouest de la France, Maria rejoint la résistance française, avec pour mission de gagner Paris et de convaincre son amour d’adolescence, Clément Pelletier, un physicien dont les travaux sont d’une importance cruciale pour la suite du conflit, de rejoindre l’Angleterre. Commence alors pour Maria un long périple dans une France occupée et désolée, où la guettent de nombreux dangers. C’est également le début d’un dilemme amoureux entre Benoit, le compagnon des jours difficiles, et Clément, qu’elle n’a jamais réussi à oublier. »

Un mot de la blogueuse…

En 1941, la Seconde Guerre Mondiale menace la France.

Maria Sutro est jeune, jolie et volontaire. Bilingue, elle est d’origine suisse et maîtrise parfaitement la langue anglaise. Elle décide de quitter sa famille et son quotidien confortable pour rejoindre les services secrets britanniques.

Recrutée, elle va être conduite dans une école d’espionnage en Angleterre, où elle va subir un entraînement strict et intensif.

Au cours de son apprentissage, la jeune recrue va intégrer, les FANY (First Aid Nursing Yeomany). Elle va y apprendre les fondements pour devenir une bonne espionne… comment faire dérailler un train, sauter en parachute, connaître le maniement d’une arme, communiquer en morse. Elle va aussi être initiée à se construire une nouvelle identité, ou à supporter un interrogatoire… « A partir de maintenant, ce n’est pas votre travail qui est secret, c’est votre vie ».

Comme d’autres jeunes gens, Maria va complètement changer de vie en acceptant de devenir espionne au service des services secrets britanniques.

Elle va y faire la rencontre de Benoît, résistant français, jeune homme charmant, toujours de bonne humeur, et va garder une certaine attirance pour son compagnon.

Maria va vite prendre goût à cette vie riche d’aventures. Elle se sent invincible, libre et ses qualités vont faire d’elle une excellente résistante.

Pourtant tout va se compliquer, lorsqu’elle va recevoir l’ordre de se rendre à Paris pour espionner Clément, son amour de jeunesse. Devenu un physicien renommé, il travaille sur un projet de bombe atomique qui intéresse fortement les services secrets.

Elle va être amenée à changer d’identité pour devenir Alice. Tiraillée entre son devoir et ses sentiments amoureux entre les deux hommes, la mission de Maria va être de convaincre Clément de venir à Londres, pour que son pays puisse bénéficier de son savoir.

Le mot de la fin…

« La fille qui tombe du ciel » de Simon Mawer rend un bel hommage à ces femmes courageuses, qui ont marqué l’histoire, en sacrifiant leur vie pour mener à bien leurs missions.

Le sujet est intéressant, mais a été traité, un peu trop rapidement, à mon goût. A découvrir quand même.

Salutations d’Exquimots !

One Comment

  • A-Little-Bit-Dramatic

    J’aime tout particulièrement les romans historiques et ceux se passant pendant les deux Guerres me plaisent bien…ce sont des périodes difficiles et troublées, mais très riches en événements et personnages charismatiques et donc un beau terreau pour l’imaginaire d’un auteur ! ! Je crois avoir déjà croisé ce livre au cours de mes recherches livresques et il m’avait interpellée donc pourquoi pas ? L’histoire a l’air très originale en tous cas…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *