Le scarabée bleu, Eyrolles
Roman

Le scarabée bleu, d’Emmanuelle Jappert

« Anicha, tu n’iras pas à Marrakech à ton âge ! Tu as juste seize ans et tu veux déjà quitter ta terre et ta famille !

Qu’ai-je fait pour que ma fille soit aussi différente des autres ?

– Un jour, Papa, tu comprendras. »

Anicha vit dans une oasis reculée du Maroc. Elle passe le plus clair de son temps à dévorer des livres. Seulement, en se coupant ainsi des autres et du monde, elle oublie les joies simples de l’existence. Jusqu’au jour où elle rencontre un scarabée bleu, posé sur une pivoine. L’insecte devine en elle un potentiel hors du commun. Il va alors l’entraîner dans une quête initiatique à travers Marrakech, puis Tanger, avant d’arriver en Egypte. Après bien des épreuves, Anicha va y découvrir son destin !

Ce roman onirique et resplendissant est un voyage à la rencontre de notre enfant intérieur, cette partie en chacun de nous si vulnérable, belle et forte à la fois.

Un mot de la blogueuse…

Dans la vallée de Dadès au Maroc, se trouve le petit village d’Anicha, niché au coeur d’une oasis luxuriante. À tout juste seize ans, cette adolescente a des rêves plein la tête. À commencer par celui de devenir institutrice.

Sa passion pour la lecture alimente cet espoir et son désir de vivre sa propre aventure. Mais pour cela, la jeune fille va devoir quitter les siens, pour rejoindre la grande et somptueuse Marrakech.

À l’aide de sa famille et des habitants de son village, elle s’apprête enfin à quitter les terres de son enfance. Elle va pouvoir aller étudier dans une école afin de poursuivre son objectif : enseigner dans le but de transmettre à son tour, et de permettre à d’autres enfants de réaliser leurs rêves.

Par une belle journée d’été, alors qu’Anicha est seule chez elle, son regard est attiré par quelques chose de fascinant. Une magnifique pivoine d’un rose éclatant. Alors qu’elle contemple cette merveille, une petite voix envoutante se fait entendre. Celle non pas d’une femme ou d’un homme… mais d’un petit scarabée bleu posé sur l’un des pétales.

Celui-ci commence à lui faire la conversation en lui apportant de précieux conseils afin d’éclairer son existence. Anicha, elle, est quelque peu bouleversée par cette rencontre surréaliste.

« Regarde cette pivoine. C’est toi, en fait. Elle représente ce que tu es. Je te l’ai apportée pour qu’elle te guide. Prends soin d’elle comme de toi-même. Si elle perd de son éclat, tu sauras que tu fais fausse route. Si tu as confiance en toi et en la vie, elle resplendira. Si tu la perds, tu t’égareras. »

Depuis son échange avec le coléoptère, Anicha voit une transformation s’opérer en elle. Elle ne porte plus le même regard sur le monde qui l’entoure. « Anicha connaissait maintenant un des grands secrets de la vie : au-delà de nos croyances, des petits êtres existent et nous guident sur notre route. »

Plongée dans une profonde réflexion, la jeune fille comprend qu’elle s’apprête à vivre une expérience incroyable. Son voyage initiatique commence et elle va tout faire pour que son rêve devienne une réalité…

 

Le mot de la fin…

Je remercie les Éditions Eyrolles de m’avoir fait découvrir ce joli conte moderne aux parfums des mille et une nuit, qui m’a transporté jusqu’aux confins du Maroc.

Le scarabée bleu est le premier roman d’Emmanuelle Jappert. Une belle invitation au voyage qui fait partie de la collection Pop’Littérature, les nouveaux romans des Éditions Eyrolles. Allez voir, ça vaut le coup d’oeil !

Petit plus qui n’est pas du tout négligeable, sa couverture. Celle-ci est sublime, en accord parfait avec son contenu. 

Cette lecture est une douce combinaison entre évasions et conseils bien-être, dans le même style que kilomètre zéro ou la métamorphose de Raphaël.  

Salutations d’Exquimots !

Ps : Vous verrez qu’en refermant ce livre, vous ne regarderez plus les insectes de la même manière…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *