L'elixir d'amour
Roman sentimental

L’élixir d’amour, d’Eric-Emmanuel Schmitt

« L’amour relève-t-il d’un processus chimique ou d’un miracle spirituel ? Existe-t-il un moyen infaillible pour déclencher la passion, comme l’élixir qui jadis unit Tristan et Yseult ? Est-on, au contraire, totalement libre d’aimer ? »

Anciens amants, Adam et Louise vivent désormais à des milliers de kilomètres l’un de l’autre, lui à Paris, elle à Montréal. Par lettres, tout en évoquant les blessures du passé et en s’avouant leurs nouvelles aventures, ils se lancent un défi : provoquer l’amour. Mais ce jeu ne cache-t-il pas un piège ?

Un mot de la blogueuse…

Adam et Louise, se sont désirés et sont devenus des amants passionnés. Mais lassée d’être trompé, Louise a décidé qu’il était temps pour elle de s’en aller et de tourner la page…

Ils se sont donc quittés et pour mettre de la distance entre eux, des milliers de kilomètres, lui à Paris, elle à Montréal… en essayant chacun, de reprendre le court normal de sa vie.

Mais devant cette longue absence, Adam est malheureux et se sent terriblement seul. Louise lui manque… Pour essayer de combler ce vide, il tente de reprendre contact avec elle, par mail… et à sa grande surprise, elle lui répond.

C’est le début d’une belle correspondance. Il ne peut la voir, ni même la toucher… mais ces quelques mots lui suffisent et le réconfortent.

Au fil des discussions, ils se rassurent l’un et l’autre, en se disant qu’ils ne veulent plus être amants, mais simplement rester de bons amis…

Les anciens amants sont nostalgiques de leur amour passé. Ils regrettent ce sentiment perdu, mais se lancent tout de même un défi : peut-on provoquer l’amour ?

Commence alors un jeu de séduction mêlant manipulation et jalousie… L’un est le chat, l’autre, la souris…

Le mot de la fin…

Séduite au premier abord par la magnifique couverture, j’ai trouvé ce roman épistolaire, certes très bien écrit,  mais trop sucré à mon goût !

J’avais pourtant beaucoup aimé Les perroquets de la place Arezzo, mais là, je me suis même demandé, si je lisais un roman sentimental ou un essai philosophique.

Très vite lu, très vite oublié !

Salutations d’Exquimots !

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *