"L'exception", d'Audur Ava Olafsdottir
Roman sentimental

L’exception, d’Audur Ava Olafsdottir

« Dans le vacarme ordinaire d’un réveillon à Reykjavík, entre feux d’artifice et bouchons de champagne, Maria n’entend rien de ce que Floki, son mari, lui annonce. Grave décision longtemps mûrie : il la quitte pour un autre. Car la personne qu’il aime n’est autre que son collègue à l’Institut de recherche mathématique où ils mènent tous deux des investigations sur la théorie du chaos. Jusqu’à cette heure précise, Maria était encore une jeune femme rayonnante, flanquée d’adorables jumeaux, dans l’impeccable félicité de sa petite famille.

Passé la stupeur et le désarroi commence pour la narratrice l’enchaînement quasi inéluctable des états psychologiques liés à la séparation. Mais dans la nuit de l’hiver polaire, Perla est là, charitable voisine d’à peine un mètre vingt, co-auteur de romans policiers et conseillère conjugale. Comme les lutins des sagas, Perla surgit à tout moment de son appartement de l’entresol pour secourir fort à propos la belle géante délaissée, dont les mésaventures répondent étrangement au traité sur le bonheur matrimonial qu’elle est en train d’écrire… »

Un mot de la blogueuse…

Nous sommes le soir de la Saint-Sylvestre à Reykjavík, en Islande. La neige tombe, le ciel est illuminé par les feux d’artifice.

Sapin de Noël, petits fours, champagne… Bonne année… bonne année Maria  ! Au moment d’échanger leurs vœux, Flöki, son époux lui annonce qu’il la quitte pour son collaborateur, avec qui, ils viennent de réveillonner.

Dès l’instant où il lui fait son coming out, Maria sent le vide se dérober sous ses pieds. Onze ans de mariage, deux beaux enfants et son mari la plaque pour un homme, qui s’appelle aussi Flöki, comme lui !

Elle est complètement désemparée. Son époux a pourtant toujours été aimant, doux, plein de petites attentions et un père exemplaire. Pourquoi un tel changement ? Pourquoi éprouver le besoin d’être avec un homme ? Il avait l’air heureux et surtout amoureux… Maria, sa propre femme, n’a jamais décelé le moindre signe d’infidélité et qui plus est, son homosexualité…

C’est… C’était tout simplement l’homme de sa vie…

Flöki veut être sincère avec sa femme. Tout cela n’est pas arrivé par hasard et il ne veut surtout pas la blesser. Cela fait des années qu’il souhaitait lui en parler, mais les jumeaux sont arrivés, bousculant ainsi leurs existences, et remettant ainsi tout en question. Devenu père, il n’a jamais osé lui avouer son homosexualité.

Ce soir, il a pensé que c’était le bon moment pour lui dire la vérité. Il ne veut plus vivre comme ça, il doit mettre un terme à cette situation pour devenir enfin, lui-même. Mais pour lui, Maria était, et restera la femme de sa vie… « Tu es l’exception de ma vie, dit-il. Je me sentais bien avec toi mais je savais que ça ne pourrait pas durer éternellement. »

Maria se retrouve seule, face à sa douleur, avec ses deux jumeaux. Pour elle, c’est l’incompréhension totale… elle reste abasourdie par cette révélation. Lorsque son mari quitte la maison pour emménager avec son amant, elle compte les heures… les jours… elle ne peut tourner la page. Elle ne peut se projeter dans un futur loin de l’homme de sa vie.

… Puis, le temps efface doucement les peines… Sa vie de mère célibataire ne lui laisse pas beaucoup de temps. Aidée de sa voisine Perla, elle va lentement réapprendre à vivre… sans lui, et va essayer de se reconstruire lentement…

Le mot de la fin…

Très beau roman plein de poésie, dans la lignée de « Rosa Candida » et « L’Embellie ». Pour ceux qui ne connaissent pas encore Audur Ava Olafsdottir, ne perdez plus de temps, courrez acheter ses livres ! Vous ne serez pas déçu !

On ne peut rester insensible à sa manière d’écrire ces histoires touchantes, qui nous viennent tout droit du grand Nord.

Salutations d’Exquimots !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *