Partials, de Dan Wells
Science fiction

Partials, de Dan Wells

Un virus. La guerre contre les Partials – ces êtres mi-humains, mi-robots – a décimé la population. Seuls quelques milliers retranchés à Long Island ont survécu. Et le virus mystérieux – le RM – les tue petit à petit. Chaque nouveau-né vit moins d’une journée si ce n’est quelques minutes. La race humaine s’éteint inexorablement et aucun médecin n’a de remède.

Un espoir. Dans cette atmosphère désespérée, Kira, jeune interne en médecine, a une nouvelle hypothèse. Pourquoi les Partials sont-ils naturellement immunisés contre le RM ? Et si la solution venait de l’ennemi juré lui-même ?

Une héroïne. Kira se lance alors dans une expédition au risque de devenir une hors-la-loi. Infiltrer les Partials, en capturer un et le ramener à long Island pour l’étudier et peut-être, trouver un antidote. Mais le pari est risqué : soit elle réussit et sauve l’humanité, soit elle échoue et sera considérée comme une terroriste par son propre gouvernement. À moins que ce soient les Partials eux-mêmes qui ne la tuent…

Un mot de la blogueuse…

Kira, jeune étudiante en médecine, a été affecté au service maternité. Un lieu, où contre toute attente, la mort a pris l’habitude de remplacer la vie… Tout a commencé après le Ravage, jour qui, pour beaucoup est aussi synonyme de fin du monde…

En ce jour effroyable, un virus mortel du nom de RM décima à lui tout seul, les trois quarts de la population mondiale. Seuls les Partials, êtres génétiquement modifiés, ont été immunisés. Suite à ce drame, quelques milliers de survivants se réfugièrent sur l’île de Long Island.

Onze ans plus tard, et au grand désespoir de la communauté, le virus RM sévi toujours. Les nouveau-nés meurent les uns après les autres, après seulement quelques jours, voire quelques minutes de vie.

L’humanité est menacée d’extinction…

Face à l’urgence de la situation, Kira, comme d’autres scientifiques, tentent par tous les moyens de trouver un antidote. Le Sénat, lui, prend de nouvelles mesures. Le vote d’une loi qui, selon eux, pourrait changer les choses : « Lorsque nous avons découvert que le RM continuait de tuer les enfants, nous avons voté la loi Espoir afin d’augmenter nos chances de donner le jour à une nouvelle génération d’humains résistants au RM. »

La loi est claire. Désormais, les jeunes femmes de plus de 18 ans ont l’obligation de tomber enceinte. Kira n’a que seize ans, mais à sa majorité, elle non plus n’échappera pas à cette règle. Pour les hauts dirigeants, ces naissances sont leur seul espoir d’un avenir meilleur. Plus il y en a, mieux s’est. Après tout, peu importe le nombre de pertes. A force, une de ces femmes mettra au monde un porteur sain.

La sauvegarde de la race humaine ne peut se faire sans quelques sacrifices… 

Mais cela fait onze ans que cela dure. Une éternité… Onze ans où aucun miracle ne s’est produit. Fatiguée et traumatisée par cette loi, la communauté ne supporte plus de vivre sous ce régime totalitaire. La rébellion gronde…

Le mot de la fin…

Partials, est le premier tome d’une trilogie dystopique.

Je me suis régalé ! Cette saga parle d’une société manipulée par le pouvoir en place, à l’origine de la création d’êtres génétiquement modifiés. Dans quel but ? A vous de le découvrir ! Ce que je peux vous dire, c’est que c’est assez croustillant…

Très bons romans d’anticipation young adult. Salutations d’Exquimots !

4 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *