Petite maman, d’Halim Mahmoudi

« Petite mère » ! C’est le surnom de Brenda qui a passé toute son enfance à s’occuper seule de sa maman. Mais un jour, ce fragile équilibre familial est menacé par la rencontre amoureuse de la maman…

Face à cet homme qui devient son bourreau, Brenda devra choisir entre protéger sa famille ou survivre…

Un mot de la blogueuse…

« L’enfant est une personne. Il n’est donc la propriété de personne ». Françoise Dolto

***

Brenda est une môme comme les autres, qui n’a pourtant pas connu la même enfance que les autres… Depuis son plus jeune âge, la petite fille a dû s’occuper seule de sa mère. Un inversement des rôles qui l’a contraint à grandir trop vite et à quitter l’innocence confortable de son jeune âge, pour devenir… une « Petite maman. »

Avec les années, ce surnom s’est imposé à elle. Lentement… jusqu’à ce qu’il devienne le reflet de son identité.

La petite fille partage la vie et le quotidien d’une mère qui souffre… mais aussi d’un parent distant et violent. Ses journées sont bercées par les  punitions à répétition, les cris, les insultes, les coups… et les pleurs. Quand cela arrive, Brenda masque les bleus sur sa peau à l’aide de tatouages, qu’elle trouve dans les paquets de Malabar. Ses blessures profondes… intimes, elles, sont bien plus faciles à dissimuler…

Malgré tout ce qu’elle endure, Brenda ne peut s’empêcher d’aimer cette mère qui ne cesse de la rejeter. « Parfois, je dessinais sur mes poupées… pour ne pas me retrouver toute seule. »

Comment se construit-on lorsque l’on vit dans un environnement oppressant ? Comment s’épanouit-on auprès d’une mère qui ne vous a jamais désiré, et qui vous le fait payer ? Comment sait-on ce qu’est réellement l’amour lorsque l’on n’a connu que la colère ?

Pour ne pas sombrer, la fillette se réfugie dans un monde qu’elle s’est façonnée. Un univers paisible et silencieux. Des instants rares de douceur, rien qu’à elle et surtout, à l’écart de toute cette haine…

***

Les années ont passé, mais rien n’a changé. Le harcèlement et la violence dont elle est victime se sont intensifiés… Surtout depuis que sa mère a rencontré un homme…

 

Le mot de la fin…

Petite maman, est la troisième bande dessinée d’Halim Mahmoudi, un auteur toulousain.

C’est l’histoire d’une petite fille qui est victime de maltraitance depuis sa naissance, et qui tente de se construire malgré l’environnement étouffant dont elle est prisonnière. En lisant ces pages, j’ai été bouleversé et en même temps touché par cet enfant qui arrive à pardonner, malgré toutes les horreurs qu’elle a pu vivre.

C’est aussi l’histoire d’une mère dépassée, malheureuse, qui n’arrive pas à protéger son enfant de sa folie et de celle des autres.

Petite maman est pour moi une bande dessinée étonnante. En tournant les premières pages, j’ai découvert un dessin aux nuances pastel, en décalage avec un scénario très sombre. Cela apporte un peu de douceur au texte, ce qui n’est pas du tout désagréable. Mes planches préférées sont celles où la fillette se laisse aller à rêver. Je les trouve sublimes…

Salutations d’Exquimots !

 


Vous pouvez retrouver d'autres livres de Halim Mahmoudi 

2 commentaires pour “Petite maman, d’Halim Mahmoudi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *