Red queen, de Victoria Aveyard

Mare Barrow, 17 ans, tente de survivre dans une société qui la traite comme une moins que rien. Quand elle s’avère détenir des pouvoirs magiques dont elle ignorait l’existence, sa vie change du tout au tout. Enfermée dans le palais de la famille royale, promise à un prince, elle va devoir apprendre à déjeuner les intrigues de la cour, à maîtriser un pouvoir qui la dépasse, et à reconnaître ses ennemis. 

Un mot de la blogueuse…

Mare va va bientôt faire 18 ans. À son prochain anniversaire, elle sera enrôlée dans l’armée, comme ses frères avant elle. C’est le sort réservé à tous ceux qui ne trouvent ni apprentissage, ni travail. Une guerre qui dure près d’un siècle, et dont les raisons lui échappent encore…

La jeune fille vit dans une société divisée en deux classes bien distinctes. Les Argents d’un côté, qui vivent aisément et qui, tels des dieux, se croient les maîtres du monde. Puis les autres… Les Rouges. Le reste du peuple. Les miséreux qui n’hésitent pas à voler pour s’en sortir. « Voilà la véritable différence entre les Argents et les Rouges : la couleur de notre sang. Pour une raison inexplicable, cette simple distinction les rend plus forts et plus intelligents, meilleurs que nous. »

Dans ce monde, certains citoyens possèdent un don particulier qui les rend puissants, d’autres pas. Le pouvoir, lui, appartient seulement aux Argents.

Le peuple en a assez de vivre dans la misère, la peur et l’oppression. Dans cette vie, rien n’est jamais facile. Mare aimerait tellement que leur existence soit différente, comme beaucoup de Rouges. « Mare se sent comme des fourmis rouges écrasées par l’éclat d’un soleil argenté. Détruites par la grandeur d’autres êtres, privées de leur droit d’exister parce qu’elles n’étaient pas spéciales. » Désormais, elle ne veut plus subir mais agir. Dans le royaume, la rébellion gronde… Une poignée d’hommes et de femmes veulent reprendre leur liberté. Ils demandent l’égalité pour tous, qu’ils rapprendront, s’il le faut par la force.

Un matin, des gardes se présente au domicile familial. Mare est convoquée par la famille royale en personne. Son sang se glace dans ses veines. Que lui veut-elle ? En quel honneur ? Cela ne présage rien de bon… mais elle a tout intérêt à leur obéir et surtout à les suivre. Elle est conduite au palais, où elle va devenir domestique pour le service du roi. Un roi qui envoie son peuple à la mort et qu’elle va désormais devoir servir…

La vie au palais va lui révéler bien des secrets sur son passé. En plus d’être l’héritière d’une maison noble, elle va découvrir qu’elle est dotée d’un grand pouvoir. Ce don attire la convoitise du roi et de la reine qui lui propose un marché qu’elle ne va pas pouvoir refuser… Quitter sa famille pour épouser le prince héritier et ainsi devenir princesse.

La jeune fille est face à un dilemme… Après réflexion, Mare remet son destin entre les mains de la couronne en échange d’une seule chose. Que ses frères et son ami Kilorn soient rappelés du front.

Marché conclu…

Le mot de la fin…

Red Queen est le premier tome d’une trilogie dystopique. Moi qui suis friande de ce genre de saga, j’ai adoré cette histoire.

L’auteure m’a fait découvrir un univers riche et fascinant, qui mêle Moyen Age et nouvelles technologies. C’est assez surprenant, et en même temps très intéressant.

J’espère maintenant le voir sur grand écran un jour…

Salutations d’Exquimots !

Une adaptation cinématographique est prévue mais nous ne connaissons pas encore la date de sortie. Patience…


Vous pouvez retrouver d'autres livres de Victoria Aveyard 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *