Le rêve de Ryôsuke, de Durian Sukegawa

Un mot de la blogueuse…

Pour Ryôsuke Kikuchi, 28 ans, ce fut l’évidence… Sans repères, sans famille et sans emploi, le jeune homme plaque tout pour venir s’installer sur la petite île d’Aburi, au large des côtes japonaises.

Pour ce jeune homme mal dans sa peau, le défi est de taille. « Il simulait l’indifférence à la douleur et à la morosité, survivait en dressant des barrières invisibles entre les autres et lui. Précisément parce qu’il avait envie de disparaître, il faisait mine d’être insaisissable. C’était la technique qu’il avait fini par adopter pour parvenir à vivre. »

Cette île est pour lui l’occasion d’effacer les échecs du passé et de recommencer sa vie. Peut-être que cette fois-ci, avec un peu de persévérance, il trouvera le bonheur…

Là-bas, Ryôsuke décide de marcher sur les traces de son père en tentant de réaliser son vieux rêve, fabriquer du fromage de chèvre. Une activité peu banale pour ce citadin habitué à la gastronomie nipponne… Mais ce n’est pas le plus difficile. Son plus gros challenge va être de s’intégrer auprès des locaux profondément ancrés dans leurs traditions… ce qui est loin d’être gagné…

L’homme va découvrir que ce petit bout de terre montagneuse renferme bien des mystères. Elle servirait aussi de refuge à un homme qui a beaucoup compté pour sa mère. Et qui sait… Peut-être que les réponses à ses questions se trouvent auprès de lui. Des interrogations qu’ils ressassent chaque jour et qui l’empêche de mûrir et de s’épanouir…

Le mot de la fin…

Je tiens à remercier toute l’équipe de Babelio ainsi que les Éditions Albin Michel pour m’avoir permis de lire en avant-première le dernier roman de Durian Sukegawa. De nouveau, je me suis régalée !

Le rêve de Ryôsuke est un très beau roman initiatique et poétique qui raconte l’histoire d’un homme en quête de rédemption. Malgré les épreuves qui vont se dresser sur son chemin, il va s’apercevoir que cette île renferme toutes les clefs dont il a besoin pour réaliser ce travail sur lui-même.

Cette fois-ci Durian Sukegawa n’éveille pas notre gourmandise avec des délices sucrés, mais nous emmène en ballade afin de nous faire découvrir l’archipel japonais. Le voyage fut nature, magique, et très paisible… J’ai passé un excellent moment !

Pour ceux qui ne connaissent pas encore cet auteur, il vous faut absolument lire Les délices de Tokyo.

Salutations d’Exquimots !


Vous pouvez retrouver d'autres livres de Durian Sukegawa 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *