Thinking Eternity
Science fiction

Thinking Eternity, de Raphaël Granier de Cassagnac

Adrian Eckard, biologiste de talent, réchappe à un attentat de dimension planétaire en perdant la vue. Bénéficiaire de la première greffe cybernétique oculaire mais bouleversé par l’évènement, il quitte tout pour parcourir le monde et enseigner la science la plus fondamentale dans les endroits les plus reculés. Humble et charismatique, soutenu par des compagnons convaincus, il fonde un mouvement mondial, le thinking, qui rencontre un succès foudroyant et bientôt, le dépasse. Pour le meilleur comme pour le pire…

Sa soeur Diane, neuro-informaticienne de génie, est au même moment recrutée par Eternity Incorporated, entreprise philanthropique vouée à la survie de l’espèce humaine par-delà d’hypothétiques catastrophes en tout genre. Elle y développe les premières consciences artificielles destinées à oeuvrer pour notre bien. À moins qu’elles ne finissent par nous remplacer…

Dans un monde en proie aux questions brûlantes des dernières découvertes scientifiques, Thinking Eternity est à la fois un thriller haletant, une enquête journalistique et une anticipation visionnaire qui nous montre en direct la marche de l’humanité vers sa singularité, ce moment-clé où les capacités technologiques dépasseront l’être humain. Pour l’éternité ?

Un mot de la blogueuse…

Le 9 novembre à Paris, à 7h précise, un homme échappe de justesse à un attentat chimique. Il est le seul survivant. Son nom est Adrian Eckard.

Au même moment, de semblables événements se déroulent partout dans le monde. « Les grandes puissances ont été prises pour cible par une organisation terroriste non identifiée ». A chaque fois, ces actes terroristes se produisent dans des lieux publics, décimant ainsi des milliers de personnes. Toute la planète est en alerte. L’heure est grave.

Pendant ce temps, à New York, la compagnie Eternity Incorporated prend la situation en main. La vocation de cette société est de préserver l’espère humaine. Pour cela, des chercheurs tentent d’apporter des solutions à d’éventuelles menaces pour l’homme, et qu’elle qu’en soit leur forme. Frappé de plein fouet par le bioterrorisme, le monde va vraiment avoir besoin des compétences de cette société quelque peu atypique.

A l’autre bout du monde, à Tokyo, Adrian se réveille dans une clinique ultramoderne. Plongé dans le noir, les médecins lui apprennent qu’il est le seul survivant de l’attentat au gaz létal du métro de Paris et qu’il a perdu la vue.

Le gouvernement français souhaite qu’il participe à un programme d’expérimentation. Pour cela, les médecins veulent lui greffer des yeux cybernétiques… « Il s’agit de vous implanter des yeux artificiels, des caméras couplées à une matrice de neuropixels. » Adrian va alors devenir le premier « humain augmenté », le représentant de cette nouvelle technologie pour l’ensemble de la planète.

De l’autre côté du Pacifique, sa sœur Diane, neuro-informaticienne, développe la première intelligence artificielle du nom d’Arthémis. Très vite repérée, Eternity Incorporated l’engage pour qu’elle mette son génie au service de la fondation.

Le mot de la fin…

« Thinking Eternity » est un roman de Raphaël Granier de Cassagnac.  Il décrit l’avancée de la science et ses dérives dans notre société.

Un sujet très intéressant et original. Or, passé la première partie, l’intrigue s’essouffle et l’histoire devient un peu brouillon. Dommage !

Salutations d’Exquimots !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *