Vengeance en Prada
Roman

Vengeance en Prada, de Lauren Weisberger

« Elle lui a fait faire ses quatre volontés, l’a pliée au moindre de ses caprices, l’a persécutée du matin au soir. Finalement, l’ego de Miranda Priestly, directrice du prestigieux magazine de mode new-yorkais Runway, aura eu raison de la détermination de sa jeune assistante Andrea. Mais dans l’adversité, il faut savoir faire front et c’est ce qui s’est passé avec Emily, l’assistante qui l’a précédée auprès de Miranda, devenue depuis sa meilleure amie.

Fortes de leur expérience auprès de celle qui fait la pluie et le beau temps sur le milieu de la mode, Andrea et Emily ont lancé il y a peu leur propre magazine trendy, The Plunge, spécialisé dans les mariages. D’emblée, c’est la consécration. Eh oui, la roue tourne ! Andy a tout juste 30 ans, elle a du succès et elle est sur le point de se marier. Ses années de calvaire lui paraissent loin désormais. Bien qu’elle fasse toujours attention de se tenir à distance de Miranda. Seulement, cette dernière sait reconnaître une opportunité quand elle en voit une et ce magazine lui fait envie. Autant dire qu’elle ne va pas manquer de se rappeler à leur bon souvenir…

La voilà de retour, plus diabolique que jamais ! »

Un mot de la blogueuse…

Le diable s’habille en Prada. Souvenez-vous, c’était il y a déjà dix ans…

Andy démissionnait du magazine Runway, pour ensuite se faire plaquer par son petit ami. A cette époque, la jeune femme était totalement obnubilée par sa carrière, ce qui lui coûta à la fois, son intégrité et sa vie privée.

Elle occupait le poste de deuxième assistante, pour la plus grande directrice éditoriale, qui plus est, de renommée internationale. C’était la femme la plus puissante dans l’univers de la mode et de la presse. Miranda Priestly, mi-femme, mi-dragon, régnant d’une fine main de fer, sur le petit monde très fermé de la mode. Avec elle, c’était l’enfer sur terre… et Andy, son esclave, brimée 24h/24.

Aujourd’hui, tout cela est derrière elle. Même si elle a encore, quelques nuits troublées par les mauvais souvenirs, elle en a fini avec les humiliations, les caprices et les ordres de son ancienne patronne.

Désormais, Andy a tourné la page. Elle a monté sa propre société et est devenue rédactrice en chef du magazine the Plunge, consacré aux mariages haut de gamme. A l’aide de son associée et amie Emily, aussi connue comme son ancienne rivale, le magazine remporte désormais un franc succès.

Tout semble lui réussir. La jeune femme connait enfin, apaisement et bonheur. Elle s’épanouit dans ses nouvelles responsabilités, va se marier et attend même un heureux événement.

Elle est comblée, mais très occupée professionnellement… Mais pour elle, diriger un magazine et élever son enfant en même temps, ne l’effraie pas, vu les défis que la vie lui a précédemment réservé…

Devant le succès de la nouvelle revue et par jalousie, Miranda Priestly, ne peut s’empêcher de reprendre contact avec ses anciennes assistantes. Venant d’elle, cela ne présage rien de bon… « C’était le diable en personne qui était de retour dans sa vie, qui agitait sa queue fourchue et son sac Prada. »

Andy va connaître mariage, succès et joies de la maternité et va se confronter au retour du diable en personne, Miranda Pirestly ! Mais cette fois, bien campée sur ses escarpins, Andy ne va pas se laisser faire !

Le mot de la fin…

Si comme moi, chères lectrices, vous avez aimé « le Diable s’habille en Prada », vous allez adorer la suite de Lauren Weisberger « Vengeance en Prada : le retour du diable. »

Un très bon roman de chick-lit pour nous les filles. On y retrouve beaucoup d’humour et de romance. N’est-ce pas ce que nous aimons ?

Une comédie qui a du style ! Salutations d’Exquimots !

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *