Vongozero
Science fiction

Vongozero, de Yana Vagner

Anna vit avec son mari et son fils dans une belle maison près de Moscou. Un virus a commencé à décimer la population. Dans la capitale en quarantaine, la plupart des habitants sont morts et les survivants – porteurs de la maladie ou pillards – risquent de déferler à tout instant. Anna et les siens décident de s’enfuir vers le nord, pour atteindre un refuge de chasse sur un lac à la frontière finlandaise : Vongozero. 

Bientôt vont s’agréger à leur petit groupe des voisins, un couple d’amis, l’ex-femme de Sergueï, un médecin… Le voyage sera long, le froid glacial, chaque village traversé source d’angoisse, l’approvisionnement en carburant une préoccupation constante.

D’une plume subtile, Yana Vagner happe le lecteur dès les premières pages avec ce récit d’une femme confrontée à une tension psychologique permanente et à une promiscuité subie, au cœur d’une Russie dévastée.

Un mot de la blogueuse…

Moscou a été mise en quarantaine, car selon les premières informations, les habitants meurent les uns après les autres, emportés par un mystérieux virus.

Le gouvernement a d’abord minimisé la gravité de la situation, mais le germe s’est étendu. D’abord lentement… puis progressivement sur l’ensemble du territoire. Selon les autorités, et face à cette nouvelle vague de cas, les chercheurs travaillent hâtivement à l’élaboration d’un antivirus. Chacun est prié de ne pas céder à la panique, le remède est en cours de préparation. Tout va rentrer dans l’ordre…

… Mais il est trop tard… l’épidémie s’est maintenant propagée à l’échelle mondiale.

Anna et son mari ne veulent plus attendre l’aide promise par l’Etat, car le danger est imminent… ils veulent protéger leur famille.

Ils veulent fuir, quitter leur maison avant que la bactérie ne vienne jusqu’à leur porte. Pour eux, il est urgent de s’éloigner au plus vite de Moscou et de toute cette horreur.

Avec un petit groupe, ils partent pour Vongozero, leur terre d’asile, située au milieu du lac qui borde la frontière finlandaise. Ils n’emportent que quelques provisions et le strict minimum. Juste de quoi survivre les quelques jours…

Mais pour parvenir à leur but sain et sauf, ils ne doivent pas s’arrêter… Dehors, les routes sont enneigées et le chemin s’annonce long et périlleux.

Anna le sait, à partir de cet instant, c’est chacun pour soi…

Le mot de la fin…

« Vongozero » est à la fois un roman post-apocalyptique et un thriller psychologique. C’est un très bon premier roman, que j’ai trouvé très bien écrit.

Le lecteur est placé du côté du personnage d’Anna, narratrice de cette terrible histoire.

Pris dans la tourmente du suspense, nous découvrons les épreuves qui se dressent sur sa route, ce qui nous immerge totalement dans l’intrigue. Tout au long du récit, une carte nous permet de suivre son parcours. De cette manière, nous partageons les angoisses et les doutes de chacun des personnages.

Ce livre est terrifiant et vous fera réfléchir. On ne peut que se demander comment nous réagirions à leur place…

Je suis impatiente de découvrir la suite de cette effrayante merveille, ainsi que son adaptation cinématographique.

Salutations d’Exquimots !

4 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *